Réseaux sociaux et télévision font bon ménage

Un Metric (valeur de mesure) de plus est en train de faire son apparition dans le monde du Social Web et de la télévision. Depuis des lustres, les producteurs et les chaines disposaient d’une façon très simple de connaitre la popularité de leurs émissions, il s’agissait de l’audience. Grâce à la loi des grands nombres appliquée à une population de référence, il est alors possible de savoir combien de personnes ont regardé telle ou telle émission.

Sans mettre en doute cette variable, ou plutôt en la complétant avec pertinence, les professionnels de la télévision peuvent à présent analyser les contenus créés sur les réseaux sociaux par les téléspectateurs. Certaines émissions traitant de thématiques proches du monde de la télévision n’hésitent d’ailleurs pas à mettre en avant ce Metric. La loi du double-écran semble s’imposer chez les consommateurs (écran TV + tablette tactile ou smartphone).

Le sport et le divertissement en tête de ces nouveaux comportements

Le monde est devenu digital et les ponts entre les plateformes sont à présent évidents. Il y a encore quelques années, le téléspectateur recevait un message descendant, à savoir les informations diffusées à l’antenne. Les moyens de réagir étaient alors très limités, entre le coup de téléphone à la production et une lettre, les téléspectateurs n’avaient que peu de pouvoir.

À présent, ils ont tous les pouvoirs. En effet, la popularité d’une émission, et d’une starlette du tube cathodique, peuvent désormais se mesurer grâce au monde 2.0. Une récente étude britannique a montré que le tiers des messages (posts, tweets, commentaires) postés sur les principaux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter avait attrait à une émission de télévision.

Les commentaires en direct ont le vent en poupe, car les téléspectateurs n’hésitent plus à donner leur avis, et, à le partager grâce à leur smartphone ou leur tablette tactile. Dans la même veine, cette étude nous montre également que près de 40 % des personnes organisent leur soirée TV via un programme en ligne (site internet ou application sur un terminal mobile).

La recommandation est toujours au cœur des décisions

Aussi, il est intéressant de souligner que le bouche-à-oreille d’antan a été remplacé par le tweet sur Twitter ou le post sur Facebook. En effet, le pouvoir de recommandation des consommateurs entre eux est toujours aussi important. Cette influence s’applique dans le monde de la télévision encore plus qu’ailleurs. Toujours selon cette étude, 20 % des personnes interrogées estiment que leurs proches ont une influence sur leur programme télévisuel. Dans ce contexte, les réseaux sociaux jouent un rôle clé.

Cette nouvelle donne offre des perspectives presque illimitées pour les publicitaires. En effet, ce visionnage sur 2 écrans leur permet d’imaginer bien des scénarios pour capter l’attention du téléspectateur ET de l’internaute. Pour l’instant, seules certaines grandes marques s’y sont aventurées, notamment lors de grands événements (Coupe du Monde de football, SuperBowl, etc…), mais ce procédé publicitaire devrait se développer à la vitesse grand V. Le caractère « Live » (En Direct) de ces campagnes est central.

Post author